"Au coeur de notre jardin se trouve mille merveilles"

© 2020 "au Jardin JoLi" Tous droits réservés

Webwizway 

création de site web

Mon potager, ma pharmarcie 2

19 décembre 2016

 

Josée Moreau

Voici donc la deuxième partie de Mon potager, ma pharmacie, dans le premier article, je vous parlais des légumes et leurs utilités pour notre santé, que ce soit en prévention ou pour soigner certains malaises.  Dans la deuxième partie, je vous parle des petits fruits, des fines herbes et quelques plantes médicinales.

 

 

LES PETITS FRUITS

 

L’ARGOUSIER (Hyppophae rhamnoïdes)

 

Le fruit de l’argousier contient la plupart des anti-oxydants qui prolongent la vie et éloignent la maladie.  Le goût du fruit est acide et amer mais se prête bien à la transformation, des tartinades aux sirops.

 

L’écorce et les feuilles sont anti-allergiques et cicatrisantes, dépuratives et reminéralisantes.

 

LES BLEUETS (Vaccinium myrtilloïdes)

 

Le fruit est un aliment alcalisant, nutritif et rafraîchissant.  La variété la plus médicinale est celle sauvage du Lac St-Jean.  Elle améliore la vision nocturne, fait baisser le taux d’urée, renforce la résistance des capillaires.  Les fruits éloignent le cancer et soignent la diarrhée.

 

Les feuilles sont antiseptiques et diurétiques.

 

Les racines diminuent le sucre dans le sang, soignent la diarrhée et aident les plaies à cicatriser.

 

LE CASSIS (Ribes nigrum)

 

Ce petit fruit est un des meilleures sources de cortisone naturelle, particulièrement ses bourgeons. C’est un aliment alcalinisant et aurait un pouvoir sur l’acuité visuelle.  Le fruit est un stimulant du foie, de la rate et du système glandulaire.  Il active la transpiration et stimule les défenses naturelles.  Il est riche en fer et en vitamine C, combat l’anémie et la fatigue.

 

La feuille est un puissant diurétique utilisé contre la goutte et les pierres au rein.

 

LES FRAISES (Fragaria vesca)

 

Son fruit compte également parmi les plus puissants antioxydants que le jardin ait à nous offrir.   Elle est nutritive et tonique.  La fraise  stimule le système immunitaire, c’est un anti-cancer, reminéralisant, recommandé aux diabétiques, stimule la thyroxine (thyroïde).  C’est un laxatif, antirhumatismal et diurétique.  En cataplasme, il assainit le teint brouillé.

 

Les feuilles en tisane soignent la diarrhée, mais pas aussi bien que les racines.

 

LES FRAMBOISES (Rubus idaeus)

 

Ses fruits sont antiscorbutiques, apéritifs, énergétiques et alcalinisants.  Ils sont indiqués dans les cas d’infection intestinale, biliaire et inflammation des voies urinaires.

 

Les feuilles tonifient l’utérus, soigne la mauvaise circulation, la diarrhée et les maux de gorge.

 

Les framboises noires et les mûres ont des vertus similaires tout en étant plus riches en fer.

 

LE SUREAU (Sambuca canadensis)

 

Les fruits stimulent le système immunitaire, combat l’arthrite, la constipation et la fièvre.

 

Les fleurs sont diurétiques.

 

 

LES FINES HERBES

 

L’ACHE (Levisticum officinale)

 

C’est une plante vivace dont on utilise surtout les feuilles aromatiques et digestives dans les soupes, plats mijotés et autres bouillis.  Elle combat aussi les gaz, le manque d’appétit, la fatigue et les crampes intestinales ou menstruelles.  En cataplasme ou broyé, elle calme les douleurs, névralgies et piqûres d’insectes.

 

LE BASILIC (Occinum basilicum)

 

Il est digestif et tonique du système nerveux et même de la mémoire.  C’est un antiseptique intestinal et général, emménagogue, sédatif léger, sudorifique et pectoral.

 

LE CERFEUIL (Anthriscus cerefolium)

 

Ces feuilles sont très aromatiques.  Elle est délicieuse dans les potages, trempettes et vinaigrettes. Le cerfeuil aide à la montée de lait, est diurétique et facilite la digestion.  Cru et écrasé, il combat les démangeaisons des piqûres d’insectes.

 

LA CIBOULETTE (Allium schoenoprasum)

 

Les feuilles de cette vigoureuse vivace sont digestives, toniques et puissammment dépuratives, à condition d’être consommées crues.

 

LA CORIANDRE (Coriandrum sativum)

 

La feuille est carminative, calmante et aide à l’expulsion des métaux lourds et composés chimiques du sang et des tissus graisseux.  Elle est surtout utilisé pour ses vertus digestives et diurétiques.

 

Les graines, utilisées en petites quantité, tonifient le cerveau, les glandes supérieures, nerfs et aident à la digestion des légumineuses et des plats indigestes.

 

LA MARJOLAINE (Origanum marjoranum)

 

Ses petites feuilles très aromatiques, facilitent la digestion.  En tisane ou en teinture-mère, elles calment les personnes qui ont tendance à l’angoisse, elle aide à voir les petites joies au quotidien, elle détend et simplifie la vie, combat l’asthénie, les maux de tête et supporte les estomacs nerveux.  Elle aide les personnes qui ne savent plus s’abandonner au sommeil ni s’adonner au repos.

 

L’ORIGAN (Origanum compactum)

 

Elle est très efficace pour donner de l’énergie, faciliter la digestion et la circulation.  Ces feuilles sont piquantes et très efficaces contre tous types d’infections bactériennes ou virales, son huile essentielle est des plus riches en principes antibiotiques.

 

LE PERSIL (Apium petroselinum)

 

Les feuilles de persil sont une vraie panacée !  Elles combattent l’anémie, la fatigue, les douleurs menstruelles, l’excès de sueur, les mauvaises odeurs, les piqûres d’insectes et la basse pression.

 

La racine est puissamment diurétique et emménagogue.

 

LA SAUGE (Salvia officinalis)

 

La sauge diminue l’excès de sécrétion du corps; elle diminue la transpiration, assèche l’excès de mucus des voies respiratoires et l’excès de salive.  Elle agit aussi sur le système digestif et le système reproducteur féminin.

 

On utilise ses feuilles en décoction ou infusion pour soigner l’indigestion, la fatigue, la grippe et les douleurs menstruelles.

 

Elle est très aromatique et idéale dans les bouillis, soupes ou avec les poissons.

 

LE THYM (Thymus vulgaris)

 

C’est un antibiotique et antiseptique.  Elle calme la toux et l’irritation des voies respiratoires.  Le thym fortifie et aide à régulariser le cycle menstruel.  Le thym stimule le métabolisme et l’assimilation cellulaire.  Il facilite la digestion, chasse les gaz, les ballonnements, empêche la fermentation.  Ajouter des feuilles de thym en fin de cuisson.

 

 

FLEURS À AJOUTER À VOTRE POTAGER POUR LE GOÛT, LA SANTÉ ET LA BEAUTÉ

 

LA BOURRACHE (Borrago officinalis)

 

Cette annuelle peut être utilisée entière, cuite à la vapeur pour ses vertus reminéralisantes, calmantes et immunostimulantes.  On peut aussi la boire en tisane contre la fièvre, l’hypertension, la nervosité et les changements hormonaux.  Ses jolies fleurs garnissent la salade.  On dit qu’elles chassent la mélancolie.

 

LA CALENDULE (Calendula officinalis)

 

Le pigment des fleurs de calendule possède des propriétés médicinales qui favorisent la cicatrisation des tissus cutanés et stimulent les sécrétions de certains organes.

 

En usage externe, elle régénère les tissus affectés, nettoie et facilite la guérison des plaies et stimule la circulation. Le macérat de fleurs de calendule est souvent utilisé en onguent pour soigner des affectations cutanées.

 

En interne, elle soigne les problèmes de foie.  Ses pétales s’ajoutent à la salade.

 

LA CAMOMILLE (Matricaria chamomilla)

 

La camomille par son action sur le Ph sanguin, facilite les échanges métaboliques au plan digestif et au plan de la nutrition des cellules.  Sa tisane combat la fièvre, la constipation, toutes sortes d’infections et calme les nerfs.

 

En externe, elle éclaircit les cheveux, cicatrise les plaies et combat les rides.  C’est une plante très précieuse à avoir dans notre jardin.

 

LA CAPUCINE (Tropaelum majus)

 

Cette jolie annuelle de bordure se mange entièrement, des fleurs aux feuilles, crues de préférence.  Elle est apéritive et pectorale.

 

En application externe régulière (teinture au vinaigre), elle aide à la repousse des cheveux

.

LA MAUVE (Malva moschata)

 

C’est une des meilleures plantes émollientes.  Elle adoucit les muqueuses, combat la constipation, régénère la peau.  Elle nettoie le système circulatoire.  On peut autant utiliser ses feuilles que ses fleurs en salade, elles sont dépuratives, expectorantes et laxatives.

 

LA ROSE (Rosa rugosa)

 

La rose touche particulièrement les muqueuses, donc les systèmes suivants: tégumentaire, digestif et respiratoire.  Elle agit également sur le système circulatoire, de par son astringence.  Les pétales de roses sont adoucissantes autant pour les ulcères de la bouche que celles des voies inférieures.

 

En externe, l’infusion de pétales de rose soigne la couperose et convient à tous les types de peau.

 

Les fruits ou cynorhodons soignent et préviennent la grippe, l’anémie et la fatigue, ils sont aussi diurétiques.

 

LA VIOLETTE (Viola odorata)

 

On mange les fleurs crues en salade, comme garniture de dessert ou séchées en tisane pectorale. Au printemps, on peut manger les jeunes feuilles en salade, elles stimulent le système immunitaire et sont bonnes pour le coeur.

 

J’espère que cet article vous inspira pour la préparation de votre potager.

 

Bon jardinage !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now